Skip to content

Ode à l’univers

31 octobre 2012

C’est le plus incroyable feu d’artifice, une gigantesque explosion d’étoiles, dansantes et chantantes. On a peine à s’imaginer ce qui devient maintenant l’objet du savoir. Il faut y faire place à l’intuition la plus folle et faire la part du rêve et de l’imaginaire élevé à la plus haute puissance. Cette profusion jaillit à toute vitesse d’une invraisemblable profondeur de néant et de pensée. Comme si l’éclat de mille soleils ne brillait que l’espace d’un instant, mais cet instant concentré et porteur de toutes les aventures du vivant sous ses myriades de formes étonnantes pour plusieurs éternités.

Bien petit et bien seul déjà, puisque je renonce, et qu’en plus je m’isole de mes semblables, je retrouve du courage au contraire de plusieurs qui ne veulent pas savoir, à considérer l’étonnement de tout ce si vaste univers. Je suis tellement misérable et larvaire et pourtant, baignant dans cette mer de flux, d’agitations et vibrations, harmoniques et résonances, cela ne sert de rien de se désespérer et cette honte dans la prostration est de si faible conséquence, de si peu de signification à l’échelle des grands nombres, que je réalise que je ne fais de mal qu’à moi-même et qu’il devient parfaitement ridicule de persister dans l’erreur, si petite, si mesquine par manque de largeur de vue et crispé dans l’obscurité avec autant d’obstination. Le monde, soit, s’il est celui de toutes ces abjections, mais bouder l’univers, ses forces, ballets grandioses, cela ne se peut que dans un grand ridicule.

Puisque dans ce si grand univers tellement plus de choses sont possible que tout ce que nous sommes même capables d’imaginer, il est erroné de s’enfermer dans la faible défense du pessimisme et renoncer à vivre, pratiquement, d’une vie active. Alors je vois que moi aussi je peux émerger de mon chaos, sortir de mes limbes et produire moi aussi mon unique! mon étoile dansante et chantante…

Deviens ton propre soleil, la roue du temps, de jours qui s’enchaînent alors que l’inspiration et l’énergie se déchaîne, roue qui tourne de sa propre impulsion.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :