Skip to content

a day in a life

16 septembre 2012

Tu connais cette chanson des beatles ? Elle est propice au déclenchement des rêves. (Moi j’aime aussi les chansons de Jean Ferrat). I will tell you here some story of a day in my life.

Je suis allé, devant ce ciel si pur, ce vent frais, à vélo au marché Jean-Talon pour enfin, depuis longtemps que je voulais le faire!, acheter des tomates surtout et d’autres légumes produits ici au Québec. Je ferai une succulente soupe aux choux, et j’aurai peut-être la chance de te la faire goûter, si Dieu le veut.

Je peux dire que tu m’inspires, et touts sortes de recherches et désirs, mais je ne veux pas d’une amitié formelle qui exclurait l’exploration sensuelle. [Je te veux, tu as compris, je ne le dis pas, je ne le dis plus, je sais que tu le sais.]

L’échange que nous voulons, est forcément complémentaire et, donc,  pas le même dans un sens et dans l’autre. La force, synergique, de notre relation, a grande énergie potentielle, je crois, consiste en cette incongruité rapportée de nos très grandes différences, mais qui communiquent et qui se renforcent, en stimulant les sens et l’esprit, si nous connectons au niveau de nos forces. C’est le secret, impondérable peut-être car immaîtrisé. Nous sommes capables, je crois, de nous approcher de la maîtrise de ces forces qui peuvent mises être en œuvre(s) dans l’ouverture de notre relation.

A priori on ne se comprends pas, quoique tu aies une longueur d’avance, parce que tu en as vu d’autres. (Avoue donc que je suis un gentil garçon, ça me ferait du bien que tu l’admettes…) Mais moi j’ai aussi une vaste expérience mais surtout une compréhension profonde, quoique largement théorique, de la nature humaine.

Puisque nous voulons, tous les deux, à notre manière chacun, progresser, nous devrons faire des travaux pratiques. Je crois que nous gagnerons, chacun, tous les deux, beaucoup de séance de méditation ensemble. Nous avons chacun différentes choses à nous apprendre sur ce plan, tout à fait spirituel. Pranayama, nous méditerons dos à dos à certains moments, ou de face à d’autres, à une distance optimale pour l’intensification des vibrations.

L’activation de la tension consciente, vécue, sentie, entre le yin et le yang, en nous et à travers nous, entre nous et contre, tout contre nous, est un moment important, je crois, de notre évolution spirituelle. (Je ne suis pas d’accord avec Jean que le progrès spirituel exige absolument la brahmacharya, l’abstinence complète. Pour les natures sexuelles, comme toi et moi, ce n’est pas comme ça qu’il faut s’y prendre et nous ne seront pas des saints déjà dans cette vie.

Mais il y a aura aussi les séances de torture érotiques. C’est obligatoire. Un très grand progrès peut être accompli dans la maîtrise de l’intensité des sens. J’espère que tu le comprendras. Cela deviendra, peut-être, une étape obligatoire dans le progrès de notre réalisation. Si tu veux, nous sommes, nous serons en grande progression.  Avec une complicité complète, nous pourrions tout nous confier.

Il n’y a pas de malice. Il y a une ouverture, réciproquement, une compréhension qui guérit, parce que nous pouvons partager l’intensité de marquantes expériences, je sens pouvoir poser les gestes qui te renforceront , restaureront toute ta confiance. Je ne veux pas profiter de toi, sinon dans des chocs et frictions qui te ferons de grands plaisirs.

Bien sûr j’ai très envie et je veux mesurer ton corps, dans tous ses détails et si doucement, dans les plus exquises caresses, observer et sanctifier toutes ces beautés que je devine. C’est LÀ où tu es véritablement ma REINE!! Sais-tu combien je saurai apprécier toute cette beauté dont je suis tellement avide !!?? Je crois que tu ne devines pas seulement jusqu’où tout cela peut nous mener. Je vais te guérir de tes angoisses, tu seras vraiment la Reine. Nous n’avons plus l’âge d’avoir peur de notre JOIE!

Il faut ouvrir l’esprit, il faut ouvrir le cœur! L’intellect et l’Art suivront le déblocage du chakra du cœur. Il faut prévoir un large espace pour l’explosion. Je ne suis pas ton ami si tu penses qu’il faut exclure les travaux pratiques et l’exploration sensuelle.

Je ne sais pas si tu peux complètement m’aimer, mais je veux que notre amitié soit sensuelle. Il y a une différence entre faire l’amour et explorer des sensations dans une recherche sensuelle. Si tu veux, je te décris la première séance que j’imagine et je souhaite de jeux (de rôles ou de « tortures ») sexuelles. Nous sommes assez matures, je crois, pour décider de nous faire plaisir. Nous sommes assez vivant pour exiger plus d’une rencontre que nous savons rare, exceptionnelle.

Je n’ai pas de complexe, vis-à-vis de toi, et je crois que tu ne dois pas en avoir non plus vis-à-vis de moi. Nous sommes vraiment, et étonnamment complémentaires, ne le vois-tu pas !??

Nous sommes assez intelligents et sensibles, je crois pour progresser grandement à travers cette chance qui nous rapproche. J’ai confiance en toi mais j’avoue que je recommande instamment l’ouverture : soit-elle maximale! Tu ne seras pas perdante, je crois et ce, sur aucun plan.

A+

ton Jacques

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. Monique-Renée permalink
    17 septembre 2012 21 h 19 min

    BONJOUR JACQUES

    Je suis allée hier dans les Cantons de l’Est avec ma famille. Journée remplie de soleil. Ma petite maman était enchantée. Les sorties en famille sont rares et hier était une journée- cadeau offerte par ma soeur et mon beau-frère.

    Il y a par moments de la pure poésie dans ta lettre. Tu as le don des mots. J’ai trouvé mignon que tu me racontes ta balade en vélo pour acheter des légumes au marché. Ça sentait presque la soupe aux choux.

    J’ai noté que tu as un plan précis pour notre relation, de quelle façon les choses doivent se dérouler, etc. Mais moi, je ne vois pas les choses de la même manière. Tout est programmé pour toi, alors que rien n’est amorcé dans la relation.

    Je vois ta bonne volonté de développer une relation autant physique que spirituelle. Je vois aussi ton grand coeur qui veut tout donner et partager. C’est vrai que tu es un gentil garçon, une belle personne. Je perçois tes bonnes intentions, tu sais. Mais toute cette planification, tu l’as préparée tout seul, dans ton univers personnel. Ce genre de planification se fait habituellement avec la personne concernée. Ton plan décrit beaucoup de projections dans le futur, des visions de ce qui serait souhaitable pour toi.

    Quand tu parles de tortures sexuelles, cela me fait peur. Le mot torture a quelque chose d’effrayant en soi. Torture = souffrance, vice, mal, blessures. C’est tellement lourd. Je n’ai pas envie de vivre ça. Moi, je veux m’envoler. Je ne peux te donner ce que tu souhaites. Nous n’avons pas la même vision des choses mais je respecte la tienne. Je ne désires pas vivre ce que tu me proposes.

    Oui, nous sommes deux personnes intelligentes et sensibles mais je ne crois pas que nous soyons faits l’un pour l’autre. C’est ce que je ressens au fond de moi. Par contre, je t’offre mon amitié si tu le désires. Je ne peux t’offrir davantage. Donne-moi ta réponse quand tu le voudras. Mais, n’essaie plus de me convaincre, etc, ce serait peine perdue. Tu sais, dans toute forme de relation, il ne faut pas pousser, juste respirer dans le moment présent ce qu’il y a à vivre.

    Je sais que tu seras déçu mais je ne peux faire autrement que te dire la vérité.

    Lumière du Ciel

  2. 17 septembre 2012 23 h 11 min

    C’est correct, je préfère la franchise. Je m’y attendais. On verra bien ce qui demeure possible comme amitié. Pour l’instant je suis surtout démotivé. Mais je me ferai une raison et me reconstruirai… fragile édifice… encore une fois.

    « Torture », c’est surtout une manière de parler, dans des jeux de rôle ; elle pointe ce qu’il y a de fatal dans le besoin et dramatise les artifices qu’on y met pour épicer la relation sexuelle.

    Bon, c’est évident que j’ai anticipé largement et que j’ai tenté de te faire partager ma vision. Je ne suis pas un grand séducteur. Le temps dira ce qu’il adviendra de nous. Je ne suis pas bien optimiste.

  3. 20 mai 2013 4 h 23 min

    We worth the content post. Many thanks Once again. Keep writing

  4. 9 septembre 2013 19 h 49 min

    Who are you ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :