Skip to content

petite intervention politique

19 janvier 2012

Intéressé par les discussions sur la pertinence ou non d’une alliance tactique entre PQ (le Parti Québécois) et QS (Québec solidaire) j’ai formulé un commentaire sur le site du blog de M. Jean-François Lisée qui traitait pertinemment de cette question d’intérêt proprement politique et concernant la prochaine élection provinciale qu Québec. Je donne ici 1) le lien vers ce site, 2) le lien vers la page « facebook » de Québec Solidaire, où j’ai aussi publié une copie de ce commentaire 3) ici même, ci-dessous, copie de mon message à Québec Solidaire encadrant le texte de mon commentaire, et 4) ce texte lui-même. Cela constitue, pour cet après-midi, ma petite intervention dans le débat politique québécois.

1) L’actualité, blog de Jean-François Lisée : http://www2.lactualite.com/jean-francois-lisee/

2) La page « facebook » de Québec Solidaire : http://www.facebook.com/Quebecsolidaire

JP
— Camarades, voici le texte de ma contribution au débat actuel sur les possibilités d’alliance tactique entre QS et PQ (pour le moment en attente de modération) sur le site du blog de Jean-François Lisée à L’Actualité : »Québec Solidaire a le mérite de poser que POUR UNE MAJORITÉ DE LA POPULATION, la question sociale est prioritaire quand ont parle de se donner un pays, la question de l’identité nationale étant subordonnée à la possibilité pour chacun de vivre dignement. C’est pourquoi leur proposition politique et stratégique est incontournable, nécessaire, essentielle pour tenter de représenter un vrai débat et non plus seulement un illusoire miroir aux alouettes dans le débat démocratique.

Le PQ continue de refléter cette fumisterie que l’identité nationale pourrait proposer une solution aux problèmes économiques qui consistent d’abord en celui d’une plus grande justice sociale, par la redistribution efficace des richesses et une mise au pas du pouvoir exorbitant du secteur financier qui conduit, non seulement le pays, les pays, mais la PLANÈTE aux abords de guerres sans nom et catastrophes inouïes.

Le manque de charisme de Madame Marois, son manque d’humour, son allure de matante riche, son incompétence communicationnelle, tout cela laisse dépasser le jupon finalement corporatiste du fond de la pensée politique du Parti Québécois, parti d’establishment inféodé à la finance. Plus ce parti tardera à évincer le chef actuel, plus il se fera du mal.

L’arrivée de la CAQ, jusqu’ici phénomène virtuel de sondages, amène une nouvelle polarisation du domaine plus ou moins nationaliste. Le PQ se retrouve donc, en tant que coalition diffuse et confuse, déchiré entre les vecteurs de droite et la dynamique de gauche (qui n’est que le trop nécessaire retour du balancier, après des décennies de pouvoir essentiellement capitaliste). Il pourrait disparaître en se déchirant en deux morceaux. Il peut survivre en optant pour la gauche.

CQFD: la question sociale, pour le peuple des indignés, est prioritaire et vitale, elle prime sur la question nationale. »

Merci de votre attention. Comment poursuivre la discussion ? Je souhaite devenir membre de votre organisation. —

Jacques Perreault

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :