Skip to content

le manifeste | Ars Industrialis

11 juillet 2017

Source : le manifeste | Ars Industrialis

 

soirée des oscars

26 février 2017

À quoi faut-il s’attendre de cette grande foire aux images ?

Il y aura au moins des allusion aux méfaits de la tornade orange.

Le bullshitteur -lettre ouverte à pkp

2 mai 2016

Ben content que tu te sois cassé la figure, mon p’tit pk. J’ai toujours su que tu étais un gros bullshitteur. Pas trop de substance hein, derrière ces « convictions », en faveur de ces « valeurs les plus profondes » et engagement envers ce pays toujours à naître. Par ailleurs, tu sais compter, ça oui. Pas besoin du call de ton comptable juste avant le deadline de l’impôt pour voir que tu n’avais plus le choix… euh, pour éviter l’importante ponction sur tes revenus en cas de perte de la garde de tes enfants. Décision tout à fait justifiée, donc, mais uniquement d’un point de vue comptable. Mais fonder une nation souveraine, construire un pays n’est pas que l’affaire d’un syndicat d’épiciers.

Par contre, pas champion de la réflexion pour un bachelier en philosophie, hum? Les valeurs les plus profondes, l’allégeance fondamentale elle va où: en faveur de la famille politique ou en direction de la famille civile, particulière. Mais pourquoi ces choix devraient-ils être contradictoires? C’est ici qu’intervient la grosse considération d’argent.

À noter la faiblesse de caractère de celui qui ne peut s’empêcher de répondre au chantage affectif. En choisissant de répondre à la bombe lancée par Julie Schneider à TLMEP diffusé hier soir, à mots couverts déclaration de guerre, tu choisis de passer ton intérêt égotiste et bataille d’image médiatique avant le grand engagement magnanime qui aurait été exigé d’un véritable homme d’État.

Ce que manifestement tu ne seras jamais, mon cher petit camarade.

 

Jacques Perreault, Maîtrise en Philosophie (UQAM 1984)

la chair est faible, mais la musique est puissante!

29 avril 2015

Je veux noter, avant de m’endormir, conscience alourdie un peu parce que j’ai mangé après un jeune un peu long (mais cela m’est coutumier, d' »oublier » longtemps de manger, et alors tout à coup la faim me saisit) que non seulement la musique m’enchante. Mais surtout, et encore plus, je ne veux connaître de musicien que Bach. Mais de mieux en mieux !

La puissance de sa musique, au total –on peut en détailler les merveilles, forces et caractéristiques– doit être comptée, nous croyons, au rang des Preuves de l’existence de Dieu.

Cette musique, Dieu l’enchante et elle enchante Dieu. En écoutant, tantôt, le Duo #2 de la Cantate BWV 78 intitulée mais en allemand « Jésus, toi qui as par ton martyre », le duo lui-même nommé « Nous accourrons à pas faibles mais empressés », écoutant ce sublime morceau, donc, où se font échos (plus que répondent) la soprano et la contralto, je fus saisi à la fois d’une détresse infinie et d’une Joie sans nom. Et j’ai pleuré de reconnaissance et atterré prié, supplié pour le pardon de mes péchés.

Car la chair est faible, mais la musique est puissance, preuve de l’existence et force agissante de Dieu.

Je suis CHARLIE

8 janvier 2015

http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/07/je-suis-charlie-origine-createur-joachim-roncin-slogan-logo-solidarite-charlie-hebdo_n_6431084.html

dissidence basique

19 février 2014

modeste contribution au forum du « Réseau-contact »

La question portait sur l’originalité ou la marginalité ; sont-ce devenues des « qualités » ?

La question de départ me paraît intéressante. En tout cas elle me permet de faire cette petite mise-au-point, ici, c’est-à-dire dans un contexte quasi-confidentiel :

Je suis très marginal, et c’est une position tout à fait assumée. Je n’ai que faire d’une narcissique recherche de l’originalité, qui serait pour se démarquer dans un monde de compétitivité.

J’ai eu la chance d’étudier et de développer ma pensée philosophique. La pensée PHI vise la synthèse des savoirs et expériences. Alors je SAIS que globalement NOUS NOUS TROMPONS, notre culture notre civilisation continuent d’évoluer DANS LA MAUVAISE DIRECTION. Au plan énergétique, par exemple, nous continuons de nous enfoncer dans cette dépendance au pétrole et autres énergies fossiles qui sont directement responsables du chaos que nous alimentons et qui va nous péter dans face bientôt.

Je considère que c’est un devoir de tout être conscient de s’opposer, de toutes sortes de manières, à ce cours destructeur du monde actuel. Je suis marginal par défaut: uniquement parce que cette conscience juste n’est presque pas répandue encore, et surtout dans mon groupe d’âge.

Mettez vous ça dans la tête: globalement WE ARE WRONG !! Dans une société, une culture, une civilisation malade, la normalité est MALADE !! Vous êtes inconscients, superficiels, narcissiques et MALADES !!

De ne pas le voir, vous me faites pitié.

Alors ici je ne m’attends pas à plaire largement, je ne cherche pas à séduire à tous vents. Peut-être attirer quelques rares êtres de conscience qui ont déjà fait un bon bout de chemin dans leur réflexion.

Bonne journée… 😉

Sexe et cerveaux, le devenir de l’humanité

11 février 2014

Cet après-midi je participais au forum sur un site de rencontre. Le sujet qui m’attirait questionnait la différence du cerveau des hommes et des femmes. Après les premières passes d’armes, j’y suis allé de ma « science » :

philharm
En gros, le cerveau de l’homme moyen et celui de la femme moyenne (je sais, une femme moyenne ça n’existe pas devant le miroir… 😉 sont très similaires. Biologiquement nous faisons quand même partie, complémentaire, de la même espèce.En détail, il y a des différences structurelles et, selon les progrès de la recherche, fonctionnels.Le nombre des neurones n’est pas un critère absolu. Chaque neurone est le plus souvent connecté à plusieurs autres neurones. Le nombre total de connexions peut être pris comme un indice quantitatif de l’idée de « qualité » des neurones, évoquée plus haut par Recyclage.L’adaptation à orientation 3D généralement supérieure chez l’homme provient de notre longue préhistoire où la spécialisation à fait de l’homme le chasseur, de la femme, la cueilleuse, en gros.

L’évolution sociale fait beaucoup à partir du « matériel » génétique ; l’invention de l’agriculture provient de l’observation de la reproduction chez les plantes ; l’élevage, reproduction animale, tous deux développements joints au désir de s’assurer de sources de nourriture permanentes, reproductibles.

Le cerveau devient ainsi, avec constant apport de protéines, de plus en plus ce qu’on en fait. L’épigénétique prend de plus en plus le relais de l’évolution biologique.

La plasticité générale du cerveau humain est plus marquante, je crois, que les différences structurelles entre les deux sexes. Ce qui signifie, dans les cas extrêmes, qu’un homme peut devenir fonctionnellement plus femme que la plupart des femmes ; réciproquement certaines femmes peuvent développer un comportement plus masculin que la majorité des hommes.

Ma conclusion provisoire: la très grande importance de la liberté humaine, de choix, d’actions structurantes, est de plus en plus démontrée scientifiquement.

Aujourd’hui à 13h35

Mais cette petite mise-en-train m’inspirait d’autres développements.

(texte en développement : il faut que je revienne le compléter bientôt. En vrac les idées c’est que l’homme est supérieur en tout, au plan des performances, pour relever les défis et tout, sauf la maîtrise du langage, soit la manipulation de la relation: c’est pourquoi les hommes, quoique supérieurs en fait, droit et principe, réellement acceptent de servir les femmes, parce qu’ils veulent du sexe. Il y a là une « ruse de la biologie de l’espèce », la prétendue infériorité des femmes. L’homme domine dans l’espace, mais la femme dans le temps. Son programme génétique est plus complet, plus solide, il sert d’assise à la durée de l’espèce et de base aux évolutions plus risquées